Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Lods, Marcel (1891-1978) (et Association Beaudouin et Lods). 323 AA

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Marcel Lods est né le 16 août 1891 à Paris, et décédé à Paris en 1978.

Admis à l'Ecole des beaux-arts de Paris (atelier Bernier) en décembre 1911, appelé sous les drapeaux en 1912, Marcel Lods reprend ses études en 1918. Il rentre à l'atelier Pontremoli en 1922 et a son diplômé en 1923. Il travaille alors à l'agence d'Albert Beaudouin, et s'associe avec le neveu de celui-ci, Eugène Beaudouin. Ils travaillent ensemble jusqu'en 1939.

Les logements sociaux qu'ils construisent dans le 15e arr. de Paris et en banlieue (Vitry, 1928-1929), ainsi que la relation de confiance qu'ils établissent avec Henri Sellier, leur valent d'importantes commandes à partir de 1930: cité du Champ-des-Oiseaux à Bagneux (1930-1939), cité de La Muette à Drancy (1931-1934, présentée à l'exposition du MOMA à New York en 1939). Lods devient membre en 1933 des Congrès internationaux d'architecture moderne (CIAM) et, en 1934, de l'Union des artistes modernes (UAM).

Pionnière dans le domaine de la préfabrication, l'agence construit, avec la collaboration d'ingénieurs et de constructeurs comme Bodiansky et Prouvé, des bâtiments qui font longtemps référence: école de plein air de Suresnes (1934-1935), Maison du peuple et marché couvert de Clichy (1935-1939), aéroclub de Buc, maison démontable BLPS (1938). Défenseur de l'industrialisation intégrale du bâtiment, Lods tente d'imposer ses idées dans une étude radicale (sans suite) pour la reconstruction de Mayence, puis dans celle de Sotteville-lès-Rouen, où il construit, en collaboration avec Marc Alexandre, une unité de voisinage de mille logements.

Nommé architecte-urbaniste conseil du gouvernement général de Guinée au début des années cinquante, il réalise en collaboration avec Rémi Le Caisne, à Conakry et dans plusieurs autres villes, des immeubles d'habitation et de bureaux et des équipements collectifs. De retour en France, en collaboration avec André Malizard, il construit d'autres grands ensembles et groupes scolaires, comme à Saint-Etienne-du-Rouvray ou à Sotteville-lès-Rouen, etc.

En 1957, avec Jean-Jacques Honegger, il construit l'ensemble des Grandes-Terres à Marly-le-Roi, en béton vibré préfabriqué, dont les façades sont réalisées en usine. Dans les années 1960, associé à Henri Beauclair et Paul Depondt, il fonde le GEAI (Groupement d'études pour une architecture industrialisée) et réalise un prototype de bâtiment intégralement usiné entre 1962 et 1966, et le grand ensemble de La Grand Mare à Rouen, à la demande d'Edgard Pisani. Marcel Lods réalise là son idéal en matière de construction industrialisée.

Avec les mêmes collaborateurs, il construit en 1962 la Maison des sciences de l'homme, boulevard Raspail (Paris 14e).

Il enseigne à partir de 1948 à l'Ecole des beaux-arts de Paris (dont il démissionne en 1964) et à partir de 1957 à l'Ecole nationale des ponts et chaussées. Titulaire de plusieurs grands prix nationaux et internationaux d'architecture, il devient membre de l'Académie d'architecture en 1971. Il publie le livre "Le Métier d'architecte" en 1976.

Contenu du fonds

Le fonds de Marcel Lods contient aussi bien des archives professionnelles que des archives personnelles (photos familiales et photos de voyages tiennent une grande place).

Les archives s'accompagnent d'un fonds de bibliothèque riche d'environ 1000 ouvrages (des livres sur l'urbanisme et l'architecture, des revues et des usuels, de nombreux essais sur tous sujets touchant la société et les technologies modernes).

La partie du fonds dite "archives Denise Lods" (archives de M. Lods conservées par son épouse jusqu'à la vente de la maison de Val Chaton). Cette partie contient esssentiellement des documents manuscrits et tapuscrits (préparations d'ouvrages et textes de conférences), des coupures de presse et des papiers administratifs.

La collaboration avec E. Beaudouin (1930-1940) est uniquement représentée par des documents photographiques (en particulier la cité de La Muette à Drancy, la cité du Champ-des-Oiseaux à Bagneux, l'Exposition internationale de 1937, la Maison du peuple à Clichy, l'école de plein air de Suresnes, la cité-jardin de Bagneux).

Dans la période suivante (1940-1978), les grands projets sont plus documentés (écrits, documents graphiques et photographies), notamment la reconstruction de Sotteville-lès-Rouen, Les Grandes-Terres à Marly, la ZUP de La Grand Mare à Rouen et le projet sur la "Ville de demain".

Période couverte1925-1978
Importance matérielle45 ml de dossiers, 5 tiroirs de meuble à plans, 6 ml de rouleaux, bibliothèque d'un millier d'ouvrages; très nombreuses photographies; deux objets.
Modalités d'entrée

Dépôt de l'Académie d'architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).

Historique de la conservation

Fonds donné à l'Académie d’architecture en 1984 par Denise Lods, épouse de l'architecte, et Martine Lods, sa fille.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

L'inventaire du fonds est commencé à l'Académie d'architecture par Claudine de Vaulchier, puis repris et finalisé par Peter Uyttenhove.

Holy Raveloarisoa et Vlada Filhon : inventaire, avril 2003-mars 2005 ; mise à jour (inventaire de documents complémentaires déposés par P. Uyttenhove), octobre 2007.

Mélanie Meunier: numérisation des plaques de verre, 2004 (3 mois).

Auteurs principaux Holy Raveloarisoa et Vlada Filhon sous la direction de Sonia Gaubert ; Franck Delorme
Chargé du suivi

Sonia Gaubert ; Franck Delorme

Date de mise à jour2005-03-15
Organisation - Classement

Le fonds est composé de trois catégories d’archives:

- les écrits, la documentation, les documents graphiques et les photographies cotés et inventoriés par l’Académie d’architecture avant leur dépôt à l'Ifa (publiée dans le "Catalogue des collections: Vol. II: 1890-1970", pp. 248-267),

- une importante bibliothèque personnelle et les archives dites "archives Denise Lods" (cotées par P. Uyttenhove hors du système de cotation de l'Académie),

- des tirages photographiques et des ouvrages de références, arrivés en vrac, sans cote.

METHODE DE CLASSEMENT

Comme tous les fonds provenant de l'Académie d'architecture, le fonds Lods a fait l'objet, à l'Ifa, d'un retraitement qui a consisté dans les opérations suivantes:

- regrouper les documents par projets, et en constituer des Dossiers (ou articles) reconditionnés par types et par formats de documents,

- ajouter un système de repérage physique à tous les Dossiers ainsi constitués,

- décrire les documents de façon synthétique en spécifiant leurs cotes d’origine (voir plus bas) dans le corps de la description des dossiers (abréviation les introduisant: cote AA),

- pointer les documents par rapport à l’inventaire d'origine (les lacunes constatées sont signalées dans le corps de l’inventaire).

Pour mémoire, le système de cotation de l’Académie d’architecture est constitué ainsi:

- les initiales du nom de l'architecte (ici: ML),

- une abréviation désignant le type de document (ADM pour les papiers administratifs, ARC pour les archives, AUD pour les documents audios, DOC, pour la documentation, DOS pour les dossiers administratifs, ECR pour les écrits, PHO pour les photographies, DES pour les dessins, PRO pour les projets ou plus exactement les documents graphiques),

- un numéro d’inventaire identifiant l’unité documentaire (il existe un numéro par notice mais ce numéro ne se confond pas avec celui de la notice en question),

- et enfin un numéro (parfois composé de deux séquences pour distinguer des sous-ensembles cohérents de documents) identifiant les documents à la pièce.

Les documents eux-mêmes n’ont pas été recotés à l’IFA (les cotes propres à l'Académie peuvent donc, la plupart du temps, toujours servir à désigner des document précis). Par contre, deux systèmes de référence ont été ajoutés:

- des cotes de Dossiers (de type 323 AA 000, c'est-à-dire composées du numéro du fonds, de l'indice de la sous-série de la cote matérielle de rangement du dossier),

- des références Objet (de type LODS/C/33/2) permettant d’identifier, indexer, informer de manière univoque les unités documentaires du fonds.

CLASSEMENT ET DESCRIPTION DES DOCUMENTS PHOTOGRAPHIQUES

Marcel Lods a classé ses rouleaux de négatifs dans une série de boîtes compartimentées (couleur bordeaux), les bandes de planches contacts correspondant à ces négatifs étant quant à elles classées dans une série de classeurs. (il arrive cependant, assez exceptionnellement, que bandes de négatifs et planches contact correspondantes aient été rangées ensemble en classeur).

Lods a attribué les mêmes cotes (alphanumériques) pour repérer ces deux séries ( boîtes de négatifs et classeurs) : si nous avons respecté ce classement d'origine, on a crée des tranches de cotes différentes pour ces deux types de conditionnement (323 AA 600 à 323 AA 617 pour les classeurs, et 323 AA 700 à 323 AA 727 pour les boîtes de négatifs).

Pour les épreuves photographiques du fonds (format 18 x 24 en majorité et correspondant le plus souvent à des développements des négatifs classés dans les boîtes de rouleaux (323 AA 700 à 727), une troisième tranche de cote a été créée: 323 AA 500 à 323 AA 508.

A noter : on constate que les épreuves sans négatif ne sont pas répertoriées dans le catalogue de l'Académie.

Les cotes d'origine (attribuées par M. Lods) sont indiquées dans l'inventaire (mention "cote d'origine").

Une table de concordance, établissant la correspondance entre les dossiers d'épreuves, les classeurs de planches contact et les boîtes de négatifs (la table indique aussi les cotes d'origine) a été placée en tête de chaque classeur.

Plus de 2000 plaques de verre et négatifs souples sont rangés dans des containers métalliques, cotés 323 AA 400 à 323 AA 412.

Toutes les plaques de verre ont été numérisées afin de pouvoir en consulter des tirages papier et préserver ainsi ces objets fragiles.

On indexe normalement tous les noms de photographes quand les photographies sont signées (cachet). Même si M. Lods est probablement l'auteur de la plupart des clichés non signés, on a choisi de ne pas l'indexer en tant que photographe.

Dans la description des dossiers de photographies, les termes donnés entre guillemets ("…") sont de M. Lods.

COTATION ET CONDITIONNEMENT

- 323 AA 0001 à 0095: boîtes de dossiers (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 323 AA 0100 à 0202: ouvrages de la bibliothèque personnelle conditionnés en boîtes (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 323 AA 0300 à 0308: ouvrages hors format;

- 323 AA 0400 à 0413: containers de plaques de verre;

- 323 AA 0500 à 0545: boîtes de photos (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 323 AA 0546: caisse avec des documents audio-visuels;

- 323 AA 0600-0617 et 0620: classeurs de photos;

- 323 AA 0700-0727: rouleaux de nég. Conditionnés en boîtes;

- 323 AA 0800-0808: boîtes de photos (jusqu'à 55 x 65 cm);

- 323 AA 0900: classeur de doc. Graph.;

- 323 AA 1000-1031: pochettes de doc. Graphiques (jusqu'à 90 x 125 cm);

- 323 AA 1100-1101: pochettes de doc. Hors format;

- 323 AA 1200-1204, 1206-1228: boîtes de rouleaux;

- 323 AA 1205: rouleau de plans (doc. Graphiques hors format);

- 323 AA 2000-2001: objets.

Éliminations

Ont été éliminées des photocopies anciennes bientôt illisibles, après création d'une photocopie de substitution.

Aucune autre élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'Architecture et du Patrimoine. Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Beaudouin et Lods, 008 IFA.

Autres sources d'archives

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle:

- fonds Eugène Beaudouin, 265 AA;

- fonds des Dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme, 133 IFA, dossier DAU n° 337 (133 IFA 173/1 et /2).

- fonds de l'Atelier de Montrouge, 162 IFA: concours international de l'OCIL pour la promotion de maisons individuelles;

- fonds Germain Debré, 13 IFA: transformation du musée Guimet, Paris 16e;

- fonds Bernard Laffaille, 206 IFA: immeubles d’habitation, Sotteville-lès-Rouen (documents Marcel Lods);

- Claude Parent, 335 AA: études d’urbanisme pour un Paris parallèle.

Publications à partir du fonds

Uyttenhove, Pieter. "Guide du fonds Marcel Lods". Académie d'architecture, 1989 (dactyl.)

Toutcheff (Nicole), Uyttenhove (Pieter). "Marcel Lods 1891-1978: photographies d’architecte". Album de l’exposition. Paris: Centre Georges Pompidou, 1991.

Académie d'architecture: catalogue des collections, vol. II: 1890-1970. Paris, 1997. (inventaire présenté en 2 parties: Association Beaudouin et Lods, pp. 29-42; Marcel Lods: pp. 249-268).

Uyttenhove (Pieter). "Marcel Lods". Paris: Conseil régional de l’Ordre des architectes, 1993.

"Archives d'architectes: état des fonds, XIXe-XXe siècles". Paris: Direction des Archives de France; Centre d'archives de l'Ifa; Documentation française, 1996.

Uyttenhove (Pieter). "Marcel Lods, 1891-1978: une architecture de l'action". Paris: Ecole des hautes études en sciences sociales, 1998. 5 vol. (thèse de doctorat en histoire de l'art/dir. Hubert Damish).

"Patrimoines partagés: architectes français au Sud et à l’Est de la Méditerranée: guide de recherches dans les archives de l’Ifa", Colonnes, n° 21, fév. 2003.

Chatelet (Anne-Marie), Lerch (Dominique), Luc (Jean-Noël), dir. "L'école de plein-air: une expérience pédagogique et architecturale dans l'Europe du XXe siècle". Paris: Recherches, 2003.

Saint-Pierre (Raphaëlle). "Villas 50 en France". Paris: Norma, 2005.

Lesage (Edwige). "Les cinq cents logements du Groupement d'Etudes pour une Architecture Industrialisée (GEAI) dans la ZU par Priorité de la Grand'Mare, à Rouen, de 1960 à nos jours". Paris-I, 2005 (maîtrise, dir. Claude Loupiac).

Uyttenhove (Pieter). "Beaudouin et Lods". Paris : Editions du Patrimoine, 2012 (Carnets d'architectes, n° 12).

Autres références bibliographiques

Lods (Marcel). "Le Métier d’architecte". Paris, 1976.

Académie d'Architecture. "Portraits d'architectes", suppl. aux Cahiers de "l'Académie d'architecture", 1986.

"Marcel Lods, 1891-1978: photographies d'architecte", catalogue d'exposition. Paris: Centre Georges Pompidou; Académie d'architecture, 1991.

Dumont (Marie-Jeanne), Le logement social à Paris 1850-1930. Les habitations à bon marché, Mardaga, Liège, 1991.

Uyttenhove (Pieter), "Hardy, Beaudouin, Lods et Mopin: les aléas d'un modèle constructif", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 347, août 2003, p. 100.

Blain (Catherine), "L'apparition du Team Ten en France", Les Cahiers de la recherche architecturale et urbaine, n° 15, juil. 2004, p. 209-230.

Murard (Lion), Fourquet (François), "La naissance des villes nouvelles: anatomie d'une décision (1961-1969)". Paris: Presses de l'école nationale des Ponts et chaussées, 2004.

Voir aussi réf. bibliographiques liées aux fonds Beaudouin (8 IFA et 265 AA).

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction