Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Lyon, Gustave (1857-1936). 237 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Gustave Lyon est né à Paris (9e) le 19 novembre 1857, et décédé à Paris le 12 janvier 1936.

Issu d'une famille de musiciens, il consacre toute sa vie à la recherche acoustique. Polytechnicien (1879) et ingénieur de l'Ecole des mines (1882), il est nommé à la tête des usines de pianos Pleyel, Wolff et Cie à la mort de son beau-père Auguste Wolff en 1887. Les usines Pleyel de Saint-Denis sont réputées pour la fabrication d'instruments mais également actives dans l'organisation de concerts et la gestion de salles. Ses recherches sur les instruments de musique le poussent à déposer, dès cette date, un certain nombre de brevets d'invention. La correction acoustique qu'il apporte à la salle et à l'orgue de l'ancien palais du Trocadéro (1903-1911) le consacre comme expert dans le monde entier pour améliorer des salles existantes ou conseiller les architectes de nouvelles salles. C'est ainsi qu'il intervient sur de nombreuses salles de concert ou cinémas dans l'entre-deux-guerres. A ce titre, il détermine la forme même de la salle Pleyel construite par Marcel Auburtin puis André Granet et Jean-Baptiste Mathon entre 1924 et 1927. Basé sur ses théories d'acoustique architecturale, cet espace répond au principe d'une propagation égale du son par l'intermédiaire de coques, qui réfléchissent les ondes vers les spectateurs.

Acousticien attitré de Le Corbusier, qui lui confie les études acoustiques de ses projets pour la SDN (1927) et le palais des Soviets (1932), Gustave Lyon s'attire en revanche les foudres d'Auguste Perret, architecte du théâtre des Champs-Elysées (1910-1913) et de la salle Cortot à Paris (1928-1929) – dont il semble avoir, en 1923, discrètement "corrigé" le théâtre des Champs-Elysées –, qui conteste l'idée même de propagation calculée du son et lui oppose une méthode plus empirique.

Contenu du fonds

Les archives de Gustave Lyon sont en grande partie celles du bureau d’études. Quelques chemises contiennent ses brevets, des dossiers plus biographiques, des textes de conférences (largement publicitaires), une correspondance personnelle réduite à quelques cartes postales de personnalités de l’architecture — Le Corbusier — ou de la musique — Manuel de Falla. Le fonds compte également quelques dizaines de livres sur l’acoustique ou la ventilation, en grande partie les manuels d’étudiant de Lyon, remontant aux années 1870 et 1880.

L’essentiel est constitué de dossiers d’affaires, avec, essentiellement, des lettres écrites sur un ton très particulier, affable, vif (parfois jusqu’au malentendu), où Gustave Lyon prend son temps pour expliquer ou persuader ses interlocuteurs de l’excellence de ses solutions. Celles-ci ne faisaient pas l’unanimité, les installations peu esthétiques proposées hérissaient souvent les architectes.

Le fonds est doublement incomplet. Il ne contient aucune trace des "soixante-douze études" dont Gustave Lyon se prévaut en 1919, ni les "épures" qu'il réalisait par dizaines pour chaque projet. Le fonds a un caractère peu technique et agréablement narratif qui conforte l’impression d’un Gustave Lyon capitaine d’industrie, plus empirique que scientifique, appliquant avec une fausse bonhomie les règles compliquées qu’il avait mises au point.

Période couverte1910-1936 env.
Importance matérielle3,2 ml de dossiers.
Modalités d'entrée

Fonds donné à la direction des Archives de France et déposé au centre d'archives de l'Ifa en février 1998 par l'architecte Philippe Carpentier, arrière-petit-fils de Gustave Lyon.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

D. Peyceré et S. Texier : inventaire, fév.-mars 1998

Véronique Curtinha : corrections, oct. 2000.

Auteurs principaux David Peyceré et Simon Texier sous la direction de David Peyceré
Chargé du suivi

David Peyceré

Date de mise à jour2000-10-30
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

- 237 IFA 001-015 : boîtes d'archives (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 237 IFA 050 : boîtes de documents graphiques (jusqu'à 55 x 65 cm);

- 237 IFA 100 : boîtes de photographies (jusqu'à 26 x 37 cm).

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Autres sources d'archives

Documents complémentaires à la Cité de la musique, à la fondation Le Corbusier et à l'Institut national de la propriété industrielle.

Publications à partir du fonds

"Patrimoines partagés: architectes français au Sud et à l’Est de la Méditerranée: guide de recherches dans les archives de l’Ifa". In "Colonnes", n° 21, fév. 2003. P.63.

Texier (Simon). "Gustave Lyon: architecture et acoustique, du Trocadéro à Pleyel", in "Le Moniteur architecture, AMC", n° 113, fév. 2001. P. 72-77.

Autres références bibliographiques

Wellys (Edmond). "Nos grands Industriels. M. Gustave Lyon". Paris : Société d'éditions littéraires, 1898.

Katel (Ilja-E.). "Les bruits dans les bâtiments: comment les éviter: acoustique des bâtiments"/préf. Gustave Lyon. Paris, Liège: Librairie polytechnique Ch. Béranger, 1929.

Surre (Christian). "Gustave Lyon (1857-1936): la science au service de la musique et des musiciens". Paris: impr. Surre, 1998.

ECRITS DE GUSTAVE LYON

Lyon (Gustave). "Usine Pleyel, Wolff et Cie. Visite faite à l'usine de St Denis par un groupe d'ingénieurs et les élèves de l'Ecole supérieure des mines". In ″Bulletin de l'Association amicale des élèves de l'Ecole supérieure des mines″, 1885.

Lyon (Gustave). "Etude technique sur la nouvelle harpe chromatique sans pédales, par son inventeur, M. Gustave Lyon,…". In ″Monde musical″, 30 juillet 1897.

Lyon (Gustave). "L'Acoustique architecturale, avec l'annexe: l'Aération moderne des salles". Paris: Film et technique, 1932.

Lyon (Gustave). "L'acoustique cinématographique". Paris : Film et Technique, 1932.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction