Fiche objet en PDF Ajouter au panier

Synchroniser avec la table des matières Objet SAUHE-C-1931. Grands magasins Decré, Nantes (Loire-Atlantique). 1931

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ
Auteur(s) du projetHenri Sauvage (1873-1932), architecte Voir plus d'informations sur ce protagonisteLouis-Marie Charpentier, architecte Voir plus d'informations sur ce protagonisteLucien d' Escrivan, architecte Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Commanditaire(s)Jules Decré et fils Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Autre(s) protagoniste(s)Charles Friesé (1901-1970), architecte : Chef d'agence à Nantes Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Entreprise(s)Ateliers de construction Schwartz-Hautmont Voir plus d'informations sur ce protagonisteEtablissements Joseph Paris Voir plus d'informations sur ce protagonisteJean Le Guillou Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Photographe(s)Albin Salaün (1876-1952), photographe Voir plus d'informations sur ce protagonisteG. Cadé, photographe Voir plus d'informations sur ce protagonisteMarius Gravot, photographe Voir plus d'informations sur ce protagonisteRené Picard, photographe Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Localisation
rues du Moulin et de la Marne, Nantes (Loire-Atlantique, Pays de la Loire, France)
Etat

réalisés et détruits en 1943.

Type de commanditaireprivé
Contextes d'interventionCommande ou inconnu
Domaines / sous-domaines
Natures d'interventionARCHITECTURE-INGENIERIE
Datation de l'objet1931 = vue de chantier.
Commentaire

grâce à une conférence donnée par l’Office Technique pour l’Utilisation de l’Acier (OTUA), les dirigeants des magasins Decré sont sensibilisés aux possibilités offertes par les techniques récentes de constructions rapides en métal, et contactent Sauvage dont le chantier de La Samaritaine a assuré la réputation.

Encombrée d’immeubles anciens, la surface de l’ilôt est de 6.000 m2. Quelques immeubles ayant une certaine allure seront conservés en bordure de parcelle.

Des plans sont établis pour un bâtiment de 1.200 m2 au sol, comportant un sous-sol et six étages. Afin de faciliter le stationnement de la clientèle devant les étals extérieurs, les trottoirs sont élargis d’un mètre par retrait de la façade. L’entrée de plain-pied dans le magasin, souhaitée par Decré, entraîne la réalisation d’un plancher gauchi suivant les axes de déclivité du terrain.

Le sol est de mauvaise qualité ; les fondations sont faites en pieux de béton coulé sous pression dans un cylindre en acier. Ce procédé supprime les ébranlements causés par la méthode courante de battage des pieux.

Les fondations ne prennent qu’un mois et le reste de la construction est réalisé en 100 jours, sans que les magasins ne ferment, avec une charpente métalique Schwartz-Hautmont (entreprise qui fournit celle de La Samaritaine).

Le sous-sol est équipé d’étals frigorifiques pour l’alimentation. Un restaurant, un bar, une salle de cinéma de 300 places sont installés au 4è étage. Les bureaux sont au 5ème étage et le 6ème abrite les services administratifs, une école de vendeurs et des services médicaux et de puériculture très complets. Le bâtiment est entièrement climatisé. (L’Architecture 1935, pp. 271-276).

Adaptée d’un brevet de Sauvage déposé en 1931, la façade-rideau est suspendue à des balanciers en porte-à-faux supportés par l’ossature.

L’enseigne lumineuse au néon, les nacelles de nettoyage escamotables en aluminium Scafolding sont les détails extérieurs d’une réalisation qui demeure l’une des plus brillantes réussites de l’architecte.

En exprimant esthétiquement sa maîtrise des techniques constructives, Sauvage aborde ici le Style International.

Les magasins Decré ont été détruits par un bombardement en septembre 1943. Ils sont reconstruits par Louis-Marie Charpentier, Charles Friesé et Victoire Durand-Gasselin en 1949.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection d'images de documents se rapportant au projet En cas de reproduction





Organisation des dossiers

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 1. Documents graphiques

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 2. Photographies

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 3. Documentation annexe et reproductions d'originaux