Fiche objet en PDF Ajouter au panier

Synchroniser avec la table des matières Objet TOURN-E-37-2. Exposition internationale de Paris, 1937 : pavillon pontifical, jardins du Trocadéro, Paris 16e. 1937

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ
Auteur(s) du projetPaul Tournon (1881-1964), architecte Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Photographe(s)G. Leyckam, photographe Voir plus d'informations sur ce protagonisteKeystone (1927-) Voir plus d'informations sur ce protagonisteMarc Vaux (1895-1971), photographe Voir plus d'informations sur ce protagonistePhoto Bouchet, photographe Voir plus d'informations sur ce protagonistePhoto Jahan, photographe Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Localisation
Etat

réalisé.

Type de commanditairecommanditaire inconnu
Contextes d'interventionCommande ou inconnuExposition internationale, universelle
Domaines / sous-domaines
Natures d'interventionARCHITECTURE-INGENIERIE
Commentaire

documents décrits dans l'inventaire de l'Académie d'architecture, mais absents dans le versement : vue perspective intérieure de la salle des Missions et plan de rez-de-chaussée (2 négatifs sur verre, 8,5 x 10; PT.PHO.27/1.3 et /1.4).

REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE

Tournon (P.), "Artisans d’art et de foi à l’Exposition de 1937". Paris : [s.n.], 1937.

Pigafetta (Giorgio), Mastrorilli (Antonella). "Paul Tournon architecte (1883-1965)". Sprimont: Pierre Mardaga, 2004 " (extrait : "Pour ce Pavillon pontifical ou Pavillon des Artisans d’Art et de Foi, Paul Tournon projette le sanctuaire. La structure portante, une charpente en bois, est particulièrement intéressante. La coupole représente symboliquement une tiare papale. Le Pavillon sera reconstruit à Amiens en 1957").

AUTRE SOURCE

Internet, fév., 2013 : http://www.expositions-universelles.fr/1937-exposition-internationale-pavillon-pontifical.html (Extraits : "Le pavillon pontifical sur la colline du Trocadéro non loin du pavillon de l’Allemagne est demeuré exceptionnellement en place après l’expo. Réalisé par P. Tournon, il est rebaptisé Pavillon Marial en 1938 pour le 300e anniversaire du vœu de Louis XIII. Située à l’origine au sommet du pavillon pontifical "Notre Dame de France", La Viège portant haut l’Enfant les bras ouverts sur le monde, fut finalement descendue lors de la démolition du pavillon après 1er novembre 1938).

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection d'images de documents se rapportant au projet En cas de reproduction


Organisation des dossiers

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 1. Photographies